Les trois démons de ce monde sont bien identifiés et se sont engendrés l’un après l’autre Ils se nomment: monérarisation des biens, mondialisation économique et financiarisation


Je reprend l’hypothèse émise il y a quelques année ici même: la rareté a fait naitre l’argent pour faciliter le troc Un échange orange contre sandales est inégal, une orange est mangé en cinq minutes, des sandales dure des années
Il a donc fallu un moyen neutre, universellement reconnu pour échanger Mais ce moyen est devenu but Surchargé d’affects (lisez la tirade d’Arpaguon dans « l’avare »)

Aucune chose n’a de valeur intrinsèque Il y a deux sources de valeur: la rareté (incluant souvent l’utilité) et le temps de production Telles sont les composantes « objectives » de la valeur d’un objet

La mondialisation (économique) a légèrement précédé la financiarisation Je daterai ce processus de l’afflux de l’or d’Amérique en Europe à partir de la conquête qui attisera notre cupidité

Aujourd’hui, à partir de Giscard/Schmidt et du SME/EURO/UE la mondialisation et la financiarisation marchent plus ou moins du même pas; d’où l’inextricabilité de l’économie mondial qu’on peut très difficilement dé mondialiser en douceur et de concert d’après les propos de madame Bugault

Il faut donc donner de grands coups de canifs dans cette toile d’araignée qu’est l’économie pour imposer la gratuité générale ou quasiment générale

La vidéo de la CNT montre que le « rêve » de la gratuité est réalisable au niveau régional Mais évidemment c’était durant des temps troublés et à un moment de faibles technologies

Il faut donc arracher la France au capitalisme morceau par morceau, village par village, ville par ville; mais jamais par la violence, toujours par l’explication et l’exemple famille par famille, ferme par ferme
Ce n’est qu’ainsi que nous libérerons la France et le monde de l’argent
Du moins pour les objets vitaux produits en grand nombre

Je ne crois pas à la disparition totale de l’argent pour les objets complexes à fabriquer à matériaux à importer Mais pour la nourriture, les vêtements, les habitations; on peut sortir du système monétaire si la pénurie est abolie

 

 

Le communisme libertaire : une introduction

Introduction Lorsque nous parlons de communisme, il faut distinguer deux choses : d'abord une forme d'organisation sociale qui est fondée sur le principe " de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ", et ensuite un mouvement réel dans le monde qui nous entoure et qui tend vers la construction d'une telle société.

https://fr.theanarchistlibrary.org