Mgr le comte de Paris : "Personne n'a à juger de la dignité de la vie d'un de nos concitoyens"

"Vincent Lambert, personne lourdement handicapée, va être aujourd'hui abandonné par la société et le corps médical, par l'arrêt de son alimentation et de son hydratation. Pensons aux autres personnes dans sa situation. Être privé de la capacité de marcher, de communiquer et de se nourrir seul ne peut être un motif de condamnation.

https://www.la-couronne.org