En soutenant les « gilets jaunes », soutien que je condamne au nom de la non ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat, Di Maillo rend la monnaie de sa pièce à  Macron, qui, lui n’hésite pas à dire tout ce qu’il pense de mal de la politique italienne

En un sens l’ingérence du chef des « 5 étoiles » est moins grave que celle de Macron parce qu’il le fait en tant que chef de parti membre du gouvernement alors que Macron intervient dans tous les pays plus ou moins nationalistes au nom de la France et voulant changer leur politique
Quels pays a pour autant rappeler ses ambassadeurs en France? Aucun!