Phillipe ne pouvait rien dire d’autre que ce qu’il a dit hier soir et ceci pour deux raisons:
Il n’y a pas de revendications politiques claire et nettes Le président ne veut pas, peut-être n’en a-t-il  mas les mouens, de se remettre en cause intellectuellement

Il est vital pour la nation et le peuple que le mouvement persévère durant les semaines avenirs et qu’il se donne un ou plusieurs responsables pour négocier une dissolution de la chambre afin de redéfinir un vrai pacte social dont le gouvernement ne s’écartera pas d’un poil sans véritables négociations ou referendum

Les médias déforment la réalité sociale du mouvement en écrivant que c’est un mouvement de personnes insérées
En réalité c’est un mouvement de personnes en voie de paupérisation pour reprendre un terme marxiste bien plus parlant que « déclassement » parce que le terme marxiste dit clairement « tomber dans la pauvreté »
Et c’est bien ce qui se passe lorsqu’il faut choisir entre se chauffer er manger, lorsqu’on ne peut plus aller en vacances et à plus forte raison acheter des jouets à ses enfants

IL FAUT ABATTRE CE POUVOIR!