Depuis quelques jours je voulais vous parler du dissident Oleg Sensof mais son nom m’échappait et j’avais la flem de le chercher sur le moteur de recherche

Donc durant la panne d’ordinateur, Sensof après 200 et quelques jours de grève de la faim, il était censé être aux portes de la mort, a mis fin à sa comédie, cette intoxication, pour ne pas être nourri de force
Les informations dont nous (ne) disposons (pas) ne font mention d’aucun trouble psychomoteur de l’individu

Il faut donc croire que « l’affaire Sensof » était montée de toute pièce contre la Russie et son gouvernement patriotique