Il parait que le Brésil aura un président d’ »extrême-droite »
Je suis dubitatif sur l’étiquette accolée à Bolsonaro pour la simple raison que je ne me reconnait pas dans cette « extrême-droite » sur des sujets fondamentaux
Je commencerai par dire ce avec quoi je suis d’accord (avec des réserves

Je suis d’accord avec le refus de l’avortement, çà c’est une question de bon sens; tout comme j’approuve le refus du mariage homosexuel Tout en refusant les insultes et autres persécutions à leur égard
Je souscrit à la devise « tout pour Dieu » Mais attention, cela ne doit en aucun cas légitimer la « théologie de la prospérité’ » qui, au mieux encourage l’égoïsme et l’indifférence envers les pauvres, au pire les provoquent et déshonorent Dieu

- En ce qui me concerne Bolsonaro n’est pas d’Extrême-droite puisqu’il ne restaurera pas l’Empire Bourbon-Bragance
- Puisqu’il livre son peuple au capitalisme le plus brutal ce qui appauvrira le peuple et le fera revenir avant les année Lula
- Le fait d’armer les citoyens est radicalement intolérable parce que cela rendra la société encore plus violente, plus injuste La justice sera dévalorisée; la vengeance aura carte blanche

L’extrême-droite dont je me réclame c’est l’ordre et la loi tempérées  par la miséricorde, la protection des faibles, et du peuple
C’est comme l’a résumé Ségolène Royal « l’ordre juste »