On ne peut ni faire éternellement abstraction éternellement de l’histoire ni blackbouler inconsidérablement les frontières
Personne n’a non plus le droit de décider le rattachement ou l’absence de rattachement d’un peuple à une nation
Les frontières ne sont pas, n’ont jamais été intangibles

Dans le monde que j’appelle de mes vœux les nations seront organisées selon leur affinités linguistiques parce que la langue donne un vision relativement commune, cohérente du monde, de la vie On le vois tous les jours; sur tous les continents du globe

Lorsque le monde aura été réorganisé selon les critères spirituels qui transparaissent à travers les langues il y aura moins de conflit et les nations donneront toute la mesure de leur génie

Énergie de désintégration: se trouve-t-il quelqu'un pour diviser encore la Serbie?

Les États-Unis n'ont pas le projet de diviser le Kosovo en parties serbe et albanaise, a déclaré sur la chaîne de télévision serbe N1 Daniel Serwer, professeur à l'Université Johns-Hopkins (JHU), prévenant qu'il serait dangereux d'ouvrir cette "boîte de Pandore" dans les Balkans occidentaux. Un politologue serbe a commenté ces propos pour Sputnik.

https://fr.sputniknews.com