Allons-nous assister à un coup de théâtre au Maghreb

L’exportation par le Hezbollah à destination du Front Polisario risque soit de mettre le feu aux poudres soit de créer, comme le dit l’article en lien, les conditions d’une paix stable, à l’image de la paix israélo/égyptienne

À n’en pas douter le Hezbollah vise à établir la première situation pour toute une série de raison que j’énumère par ordre d’importance décroissante

- Le Hezbollah est chi’ite, probablement duodécimal, c’est-à-dire qu’il attend l’Imam caché, (le douzième) qui se réveillera pour établir la victoire des Croyants
Il faut donc préparer les condition de la bataille finale (Armageddon) et donc déstabiliser l’occident et les régimes arabes pro-occidentaux
Ce faisant ils réitèrent l’erreur des nazaréen, ou judéo-nazaréens qui convertirent la péninsule arabique (« le grand secret de l’islam » d’Olaf édition électronique)

- Ce mouvement veut exterminer par tous les moyens l’Etat juif d’Israël et donc favoris l’impérialisme iranien ce qui provoquera nécessairement un conflit chiisme/sunnisme au niveau régional et plus tard mondial

- Enfin peut-être y a-t-il véritablement au sein du Hezebollah la volonté de rendre à la famille d’Ali sa prééminence dans le monde musulman

Il est donc urgent que l’Algérie et le Maroc fassent échec au Hezbollah donc à l’Iran

L'Algérie et le Maroc dans les mailles du conflit entre l'Arabie saoudite et l'Iran

Bernard Lugan ♦ Historien, Directeur de L'Afrique réelle *. La rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l'Iran intervenue au mois d'avril 2018 constitue un des derniers épisodes du conflit opposant l'Arabie saoudite à l'Iran. Elle complique encore davantage ...

https://metamag.fr