Un compromis de gouvernement vient d’être trouvé entre la CDU et la SPD allemande Il reste naturellement au congrès de la SPD à l’approuver mais çà ne devrait être qu’une formalité, ne  serait-ce que par crainte d’une progression de l’AFD

L’idée-force qui préside à l’accord CDU/SPD est la nécessité d’une « Europe forte » utile à une « Allemagne forte » La volonté hégémonique allemande en Europe dans la lignée impérialo-hitlérienne est clairement réaffirmée, y compris par la SPD

Pour y arriver celle-ci renonce à « l’assurance maladie citoyenne », ce qui montre évidemment que ce parti a abandonné les classes populaires allemandes pour renforcer le patronat en l’exonérant d’un surplus de charge sociale