Les nationalistes savaient dés 1957 que le projet européens étaient utopique Un Etat continental unifiant des peuples aussi différents que le portugais et le tchèque est une aberration mentale
Aussi est-ce sein, normal, logique que l’UE disparaisse avec perte et fracas (sauf pour la France si possible)

Que les pays se dissolvent autour de nous m’est égal, çà les regardent, à la limite çà nous arrange si nous restons unis de l’Atlantique à la Méditerranée, de Strasbourg à Bayonne
Pour cela il faut parer aux tentations sécessionnistes en ne donnant aucun droit POLITIQUE autre que culturels et économiques à l’intérieur de la France

Un France unifiée décentralisée sur le modèle de l’ancien régime, ce que choisira peut-être la Nouvelle-Calédonie en choisissant le statut de « république associée à la France  » (voir archives) devra solennellement limiter la démocratie à l’unité nationale

Vers une Europe de plus en plus fragmentée ?

T OUTE l'histoire de la construction européenne repose sur des transferts ou des abandons de souveraineté. Et, depuis le traité de Maastricht (1992, entré en vigueur en 1993) posant le fédéralisme comme un horizon accessible, la visée, lointaine mais affichée, est celle d'un État unique.

https://www.diploweb.com

 

CORSE: LES

Une chose inquiétante vient de se passer en Corse; les " nationalistes ", en réalité traitres ont obtenus quarante-cinq pourcent des suffrages exprimés Les journalistes de " france24 " se veulent rassurants en nous disant que ces " nationalistes " ne sont pas identiques aux catalans et ne veulent qu'une autonomie économique et culturelle au sein de la France On sait pourtant que l'appétit vient en mangeant et qui sait si dans dix ou quinze ans ils ne prendront pas le chemin catalan?

http://patrieetdieu.canalblog.com