Bien qu’arrivé en troisième position le FPO, parti nationaliste autrichien est en passe d’entrer au gouvernement en s’alliant à l’OVP (conservateur

Cela aura une impotence considérable parce que premièrement si cette coalition se forme çà sera un verrou de plus à l’est sur ma route des migrants et deuxièmement, et c’est tout aussi important, et peut-être plus pour la France, parce que le FPO veut sortir de l’euro, ce qui affaiblira l’Allemagne merkelienne

Naturellement il y a toujours le risque du syndrome Tsipras, la trahison de l’électorat, mais la situation est différente puisque ce parti n’est pas le premier, comme en Grèce et Catalogne, et voudra certainement le devenir

Ce désir obligera certainement Strache à mettre la pression sur le gouvernement pour qu’il libère le pays de l’euro, et pourquoi pas de l’UE elle-même

En Autriche, une extrême droite devenue normale

ZOOM Heinz-Christian Strache, le 15 octobre. / HANS PUNZ/AFP Heinz-Christian Strache a raté son but, devenir chancelier. Son parti d'extrême droite, le FPÖ (Parti de la liberté d'Autriche) a été distancé dimanche par les conservateurs de Sebastian Kurz lors des élections législatives.

https://www.la-croix.com

 

En Autriche, une extrême droite devenue normale

ZOOM Heinz-Christian Strache, le 15 octobre. / HANS PUNZ/AFP Heinz-Christian Strache a raté son but, devenir chancelier. Son parti d'extrême droite, le FPÖ (Parti de la liberté d'Autriche) a été distancé dimanche par les conservateurs de Sebastian Kurz lors des élections législatives.

https://www.la-croix.com

 

Législatives en Autriche : Sebastian Kurz, probable nouveau chancelier

Sebastian Kurz a rempli son contrat. Comme le prédisaient les sondages, son parti, l'ÖVP (parti populaire autrichien) a remporté une large victoire ce dimanche 15 octobre. Selon les premières estimations, il aurait obtenu 31,5 % des suffrages et réalise un bond de plus de 7 points par rapport aux précédentes élections législatives de 2013.

https://www.la-croix.com