Une brève analyse comparative des systèmes de protection sociale entre la France et l’Allemagne nous fait comprendre pourquoi celle-ci tient un vi grand rôle dans l’esprit de nos capitalistes
Encore faut-il être prudent pus que la catégorie « lander » ne retrouve pas en France et je suppose qu’elle est incluse dans la « patronale »
Je ne serai toutefois pas surpris si dans un proche avenir on voyait nos régions devoir se charger d’une partie de la protection sociale pour soulager les cotisation sociales patronales Ce qui aurait probablement pour conséquence une inégalité entre citoyens selon la région qu’ils habitent (à moins que l’Etat ne compense la trop grande inégalité, mais selon quels critères?)

On remarque au premier coup d’oeuil du tableau des assurances allemandes la stricte égalité des cotisations ouvriers/patron
Cependant celle-ci est fictive puisque le plus gros de la protection sociale revient aux Lander donc aux impôts directs et indirects Ce qui rompt l’égalité en faveur des capitaliste et est une prime (indirecte) à la compétitivité et à l’exportation

 

Les cotisations en Allemagne

Les salariés percevant une rémunération brute inférieure à 450 € par mois (2015) peuvent demander d'être exemptés du versement de cotisations aux assurances maladie-maternité, dépendance, pensions (invalidité, vieillesse et survivants) et chômage. Jusqu'à la fin 2012, ce plafond était fixé à 400 € par mois et les salariés ayant des revenus inférieurs étaient automatiquement exemptés.

http://www.cleiss.fr