La comédie, ou plutôt tragédie, grecque continue En effet pour rembourser sa soi-disante dette, qui n’est qu’un jeu d’écritures; la Grèce s’est vu prêté 8 milliards d’euros
Ceci c’est un fait, fictif, psychologique

En réalité aucun Etat n’a de dette Mieux: aucun citoyen n’a de dette envers les banques puisque celles-ci créent de l’argent d’une signature

La conclusion qui s’impose est simple: on peut, on doit même annuler les dettes de tous les Etats et personne, contrairement à ce qu’on veut nous faire croire n’en pâtirait parce que les pertes se compenseraient

Les seules dettes réelles sont entre particuliers si, et seulement si, elles sont contractées en monnaie fiduciaire

 

La monnaie, la Banque de France et nous | Citéco

Un support pédagogique produit par la Banque de France pour tous ceux qui veulent découvrir les formes de la monnaie, la création monétaire et sa régulation.

https://www.citeco.fr