Trum dénonce les « accords de Paris » au nom du souverainisme Et c’est  en l’attaquant sur ce terrain que portent les premiers  intervenant de « BFM »
On peut donc penser que les « accords de Paris » ont aussi, et peut-être surtout, pour objectif de créer une structure internationale

L’indignation médiatique est largement surjouée puisque les Etats fédérés ont toute latitude pour adopter les  mesures écologiques qu’ils jugent bons
Le rejet de Trump de la dictature mondialiste verte donne la possibilité d’une évolution écologique adaptée à chaque Etat fédéré

D’un point de vu purement national c’est une excellente affaire grâce à Macron qui invite les chercheurs américains en France
Cela aura d’excellentes répercutions sur la technologie et par répercussion sur l’économie française

Bref, ^pour un climatosceptique comme moi, il y a tout lieu de se réjouir du retrait américain