Cette nuit je réfléchissais au danger du libéralisme qu’incarnait le nouveau président, ex banquier faisait peser sur a France et les français

Le nouveau président renforcera l’individualisme, l’emprise du grand capital national et international sur l’économie, notamment par la priorité donnée aux négociations par entreprises su celle des branches

Cette politique pourrait se retourner contre le capital si le monde du travail joue finement les rapports de force à chaque fois qu’elles veulent délocaliser ou faire un « plan social »
Naturellement il faudra(it) des syndicats solidaires des ouvriers à cent pour cent

Premièrement demander systématiquement la cogestion paritaire Ils refuseront l faudra faire un blocus avec la menace ^de tout faire sauter, et exécuter vcette menace le cas échéant (il faut faire comprendre aux chefs d’entreprises qu’ils ont plus à perdre en refusant qu’en acceptent) Ensuite devenir majoritaire  chez les actionnaire et transformer la cogestion en autogestion, ce qui favorisera la dé mondialisation et la création d’entreprise près des bassins de besoins afin de  raccourcir les délais de transports de marchandises et d’économiser l’énergie, ce qui diminuera la pollution

Il faudra(it) utiliser le statut « d’autoentrpreneur » en le détournant par des fondations d’entreprises collective: un groupe de personnes mettant leurs économies et/ou indemnités de chômage

L’étape la plus dangereuse sera la menace Menace qu’il faudra très bien maitriser, tant sur le plan de la communication en mettant en équivalence les dégâts punitifs des bombes et les dégâts économiques de la fermeture des usines Les explosions devront être faites la nuit pour éviter les morts et blessés