On parle beaucoup ces derniers temps de « valeurs », au sens moral Mais qu’est-ce qu’une valeur? Y a-t-il de vraies et de fausses valeurs?

Je pense qu’une valeur est une lumière qui brille par elle-même et n’a besoin d’aucun qualificatif: ainsi la justice, la bonté l’harmonie etc

Une valeur est semblable à l’étoile polaire: elle nous oriente vers notre destination et on la voit de quelque endroit qu’on soit

Nos politiciens se croient obligés d’accoler au mot « valeur » celui de « républicaine » Ce qualificatif ôte le caractère universel de « valeur » pour restreindre ce mot au régime républicain (sous entendu français)
La bonté, la justice, l’harmonie ne sont ni républicaines, royalistes religieuses ou laïques
Elles sont, un point c’est tout

Les « valeurs républicaines » sont donc par définition de fausses valeurs A l’harmonie la république oppose la liberté qui peut dégénérer en anarchie (l’harmonie ne dégénère pas!)
A la fraternité la république oppose l’égalité On se trompe en pensant que ce sont des synonymes Il y a dans la fraternité chevaleresque des « états » (grades) qui sanctionnent des mérites, des capacités L’égalité est au mieux et à tout prendre une caricature de la fraternité Dans toute sa rigueur l’égalité conduit à l’anarchie ou la confusion: Egalité des droits entre incultes et cultivés, égalité des sexes alors qu »il n’y a quve complémentarité