Il y a, me semble-t-il beaucoup de mauvaise foi dans la polémique sur les statistiques ethniques Parce qu’enfin un sociologue peut changer de parti tout comme Doriot ex communiste devenu collaborateur, comme Déat ex socialiste, Belin ex syndicaliste devenu ministre du travail de Pétain, et on pourrait multiplier par cent, mil les retournements de vestes de gens « naturellement » de gauche donc présumés antiracistes
Aux USA les statistiques raciales sont monnaie courantes et depuis la lutte pour l’égalité raciale les statistiques n’ont servies de base à aucune mesure législative raciste dans aucun Etat de cette nation oh combien raciste!

On autorise les statistiques ethniques, catégorielles anonymes pour promouvoir une politique de « discrimination positive » qui est en réalité une politique de « discrimination anti méritocratique »
Il y a donc un consensus sur l’utilities des statistiques sur les minorités ethniques, religieuses, sociales ou sexuelles Seule le possible détournement des fichiers par des criminels politiques empêche ces enquêtes; et avec raison

Je pense que les autorités municipales devraient avoir le droit de faire des statistiques qu’il jugent bon pour l’aménagement de la cité mais qu’ils devront le déclarer à la justice, qu’elle ne devront pas être informatisées et devront être détruites sous le contrôle d’un juge à la veille de chaque élection ou d’une guerre toujours possible